Baudchon Baluchon – Valérie & Christian Baudchon Rotating Header Image

Les baluchons se régalent…

Ce n’est pas que la France nous manque mais, depuis un mois, nous roulons à la nourriture bolivienne. Françoise F. (qui nous avait régalé de charcuteries et de fromage quelques jours avant notre départ de France) et François W. (Marie Laure ne nous avait rien dit mais la connaissant, elle a voulu nous faire une blague !…) nous avait bien prévenus : ici, c’est surtout poulet et re-poulet. Il y a bien du boeuf mais nos expériences nous ont conduit à des nuits un peu agitées du point de vue digestif. D’ailleurs, même les enfants qui adorent “la viande rouge” sont quelque peu dégoutés sur les marchés à la vue de cette viande pendue à l’air qu’il fasse 20 ou 40 degrés, la tête de l’animal trainant en général pas loin de l’étal…C’est devenu un petit jeu lorsqu’on va sur les marchés : chercher les têtes de poulet, de boeuf ou de porc ! Mais on n’a pas osé se lancer et acheter de la viande.

Bref, les menus ne sont plus très variés ce qui, pour ceux qui connaisse les Baudchons, commence à devenir problématique…

Du coup, ce soir, c’est direction l’Alliance Française, qui a un restau, et où nous faisons en ce moment même un petit gueuleton ( ce sont des recettes à la sauce locale, cuisinées à la française et arrosées d’un délicieux vin blanc bolivien …et oui, il y a des vignes en Bolivie). Et en plus ils ont le wifi (d’où j’écris cet article). Donc forcément on pense à tous ceux qui sont en France, nos familles et nos amis (d’ailleurs continuez à nous faire des commentaires, on adore les lire !!!).

Ce soir, c’est fête, et donc il y aura même un dessert (Hugo, qui lit derrière mon dos s’exclame “ouahhhh, il y aura un dessert !!!????? Ouaaaaaaaaaaaaa !!!!”) : Et oui, les jeunes cerveaux de nos enfants ont besoin de force … surtout Hugo qui est en pleines évaluations du CNED que l’on doit renvoyer rapidement en France pour correction. Bon d’accord, on est un peu vaches : on lui a mis la pression :”on ne quittera Sucre pour le Salar de Uyuni que lorsque tes évaluations seront postées ” et comme ça fait des semaines qu’il rêve de voir le Salar, on peut dire qu’il est assez motivé (sauf pour l’anglais, ouille) .

La carte des desserts arrive : mousse au chocolat ? Crêpe à la “dulce de leche” ? (c’est la confiture de lait argentine qu’on adore et c’est aussi le premier mot espagnol prononcé par Chloé – on a dû en consommer une vingtaine de pots depuis notre arrivée il y a trois mois, c’est dire…). Christian se laisse tenter par le plateau de fromages, qu’on n’a pas vu…mais l’espoir fait vivre ! Quoi qu’il arrive, il restera cette magnifique ville de Sucre et les rencontres de voyageurs vraiment très sympas faites ces derniers jours(voir les nouveaux liens à droite).

Ahhhhh!!!!, le plateau de fromages arrive, on est tous verts, il est somptueux…il y a même un petit fromage de chèvre.

 

Dernière minute : Chloé alterne mousse au chocolat et olive verte du plateau de Christian ! Miam, miam !

 

Article écrit au Restaurant ” La Taverne”, calle Arce, Sucre, Bolivie, altitude 2700 mètres, température : vingt de degré, vers 21 heures.


9 Comments

  1. blandine dumont says:

    Ouah, nous imaginons votre bonheur à faire cette halte gastronomique qui va vous requinquer pour un petit moment ! Bon courage à Hugo pour ses évaluations et gros bisoux à tous

  2. Stephane Boulon says:

    Quand je pense que pour moi, à midi, c’est plateau-repas en réunion… Taxi, suivez ce camping car ! (Note pour cet apmidi : trouver rapidos un camping car pour être à l’Alliance Française pour le dîner.)

    Bonne route, nous attendons avec impatience la suite de vos aventures.

  3. MarieNo says:

    Avez vous eu du camembert ? Le top du top avec un petit verre de vin !!!
    Pour chloé, recette à essayer : du riz, de la ratatouille et du brie en même temps : Un régal !!! J’adore. Je ne sais pas si le resto propose de la ratatouille mais faut demander.
    Et pareil que Stéphane, j’arrive, réservez moi une place !

  4. vedrenne says:

    ah! voilà une bonne chose…. un bon restau
    profitez bien
    courage pour les évaluations: une belle motivation: le salar de uyuni
    a bientot
    faites toujours et encore rever

  5. Bonjour !

    Je me répète mais vraiment on adore vous lire !
    Au fait, j’ai raconté l’histoire du vol de la “boîte à merde” à des non camping-caristes qui non seulement n’ont pas ri mais en plus ont trouvé mon histoire un peu scabreuse :-DDD Et moi qui rigole chaque fois que j’y repense :-DDD

    Bonne continuation de voyage.

  6. giber de niel says:

    vous avez bien fait de profiter de l'”Alliance française”, car ses moyens sont en baisse et ils ferment donc un certain nombre de bureaux. Il y en a encore 136 dans le monde et vous pourrez encore déguster de bons petits plats.
    En Bolivie, le salar d’Uyuni sert de carotte pour faciliter l’envie de travailler; en France, on envisage de payer pour inciter les élèves à venir en classe! Autre lieu, autres moeurs!
    Autre intérêt de l'”Alliance française”: les rencontres d’autres voyageurs et pour nous de nouveaux liens à consulter.
    Le camp de base n°2 s’occupe des livres de lecture pour les enfants .
    Nous espérons lire leurs blogs.
    Bon cour

  7. giber de niel says:

    Envoyé le message par erreur,
    Donc, je continue…
    Bon courage aux écoliers; que fait Chloé pendant que les autres travaillent? Elle progresse en espagnol?
    Gros bisous

  8. LES BAUDCHON’s de la Bastide (Les vrais Baudchon quoi, pas des copies…)se régalent : et ce n’est pas du poulet
    -Ce midi carpaccio de boeuf avec noisettes de gorgonzola et aubergines – Dame blanche (Plein de choco pour faire bisquer Hugo)
    -Il y a qq jours: dans notre annexe du café du port: super baba au rhum (avec ce qui va bien avant et ce qu’il faut pour l’arroser.)

    Et toc.

    On veut des photos des têtes de poulet. Accessoirement des photos de vous aussi.

    Bises

  9. johnpilaf says:

    Et le Nutella, vous faites comment pour le Nutella ?
    Si vous voulez on peut vous en envoyer ?
    Ou bien alors une photo ?
    Ou bien alors un poème ?
    Le Nutella, quand il n’est pas
    Là on panique, nique,
    Nique et après, on n’a pas
    Les babines à relécher avec
    Les coins de la bouche tous
    Marron, ou bien sur le
    Menton du gourmand
    Qui, impatient a plongé
    Dans le Nutella
    Ah Ah Ah !

    Bon ben on vous laisse, il en reste dans le pot, et ici c’est la guerre pour en avoir, pas le temps sinon ça vous file sous le nez.

    Allez, MaxiBiz à vous,
    Signé Nous

Leave a Reply to Stephane Boulon Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *